MAISONS FRANCE SERVICES - Éric POULLIAT

Lors de son discours de conclusion du Grand débat national le 25 avril dernier, le Président de la République Emmanuel Macron avait annoncé le déploiement de 2 000 maisons « France Services » d’ici la fin de son quinquennat.

Il existe déjà 1 340 maisons de services au public (MSAP) sur le territoire, mais comme le rappelait la Ministre Jacqueline Gourault, leur fonctionnement n’est pas harmonisé et leur notoriété auprès du public reste faible. L’objectif de la création du label « France Service » est donc d’élever le niveau général des MSAP avec un panier commun de services et d’en créer au moins 500 supplémentaires d’ici trois ans, de façon à mailler tout le territoire.

L’objectif du Gouvernement est clair : quel que soit l’endroit où l’on habite, on doit pouvoir rencontrer un des représentants du service public à moins de 30mn de son domicile. Les Maisons France Service seront ouvertes au moins cinq jours par semaine, à des plages horaires compatibles avec les horaires de travail des citoyens. Chacune disposera d’au moins 2 personnes formées à l’accueil du public et capables d’apporter une réponse pour les démarches du quotidien.

Pour obtenir ce label, les Maisons devront proposer a minima les démarches relevant de ces organismes :
La CAF
Les ministères de l’Intérieur, de la Justice, des Finances Publiques
La Caisse nationale d’Assurance maladie (CNAM)
La Caisse nationale d’Assurance vieillesse (CNAV)
La Mutualité sociale agricole (MSA)
Pôle emploi
La Poste

Un socle de services qui pourra être enrichi par les collectivités locales en fonction des besoins locaux exprimés par les citoyens.

Le Gouvernement entre désormais dans la phase opérationnelle du déploiement de ces Maisons, et je m’en réjouis. Le Président de la République a ainsi inauguré le 22 novembre dernier à Amiens la première Maison France Services. 460 doivent ouvrir leurs portes au 1er janvier 2020 sur les 2 000 que le gouvernement prévoit de créer d’ici 2022.

🏡 Les 7 futures Maisons France Services en Gironde (déterminées à l’issue d’un audit lancé par la Préfecture les 10 et 11 octobre dernier) : Pessac ; Lacanau ; Saint Eulalie ; Rauzan ; Sainte-Foy-la-Grande ; Captieux ; Cussac-Fort-Médoc.

Les personnels de ces 7 maisons bénéficieront dès décembre d’une formation spécifique en région par le CNFPT et l’Institut 4.10. Quant aux MSAP déjà existantes qui n’auraient pas pu obtenir le label au premier tour, ou aux projets en gestation, elles ont jusqu’au 31 décembre 2021 pour redemander le label, sous réserve de remplir le cahier des charges. Les financements déjà existants seront maintenus dans l’intervalle.

➡️ Pour en savoir plus sur le label en Nouvelle-Aquitaine : https://urlz.fr/bdT8

%d blogueurs aiment cette page :