Parlement des Enfants : remise des prix le 19 juin 2019

Les quatre classes finalistes de la 23e édition du Parlement des Enfants ont été reçues ce mercredi à l’Assemblée nationale pour la remise du prix à la classe lauréate. Président du jury national cette année, j’ai participé à l’événement.

Mercredi 19 juin a été dévoilée l’identité de la classe qui a remporté le prix de la 23e édition du Parlement des Enfants : il s’agit de la classe de CM2 de l’école Cora Mayeko à Baie-Mahault en Guadeloupe, dont la proposition de loi vise à diminuer l’empreinte environnementale du numérique, deux sujets en plein cœur du débat public actuel.

C’est la classe qui a obtenu le plus grand nombre de voix à l’issue du vote électronique. Les enfants des quatre classes finalistes en ont découvert le résultat en présence de M. Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Education nationale. C’est ensuite le Président de l’Assemblée nationale, M. Richard FERRAND, qui a remis lui-même le prix du Parlement des Enfants.

Je tiens également à féliciter les trois autres classes finalistes : l’école élémentaire publique du Quai à Tournon-sur-Rhône, qui a travaillé sur de nouvelles règles adaptées aux enfants ; l’école élémentaire publique de Nécy, qui a réfléchi sur « l’illectronisme » et l’inclusion des personnes éloignées du numérique ; ainsi que l’école internationale franco-anglaise de Londres au Royaume-Uni, qui a travaillé sur la protection des enfants contre les contenus inappropriés.

« Je félicite toutes les classes pour la qualité et la pertinence de leur travail, mais aussi toutes celles qui ne se sont pas qualifiées en finale, car elles n’ont pas démérité, même si leur texte n’a pas été sélectionné. Quoi qu’il arrive, les élèves sortent grandis de cette expérience ».

Le numérique n’est pas une idée ou un concept : c’est une véritable révolution. Or l’important dans les révolutions est de savoir ce qu’on en fait ! La question de l’usage du numérique est au coeur du débat public, notamment chez les enfants.

Le Parlement des Enfants : petit retour en arrière…

Les élèves de chaque classe (2 par circonscription électorale, soit 858 classes au total, dont les classes des collectivités d’outre-mer et les classes des Français de l’étranger) ont travaillé dès la rentrée de septembre 2018 sur un texte de loi portant sur un sujet de leur choix, en lien avec le thème imposé du « bon usage du numérique ».

« Le projet pédagogique du Parlement des Enfants consiste à offrir aux enfants une leçon d’éducation civique en leur proposant de découvrir la fonction de législateur. Les élèves ont été invités à rédiger une proposition de loi, comme de vrais députés ».

Les travaux des classes ont été transmis début mars 2019, soit aux rectorats qui les ont ensuite soumis à des jurys académiques composés d’enseignants, soit directement au jury national quand elles ne sont pas rattachées à une académie.  Les rectorats ont ensuite débattu pour sélectionner une proposition de loi par académie, soit 32 textes. Textes qui ont ensuite été soumis au jury national, composé de députés, de représentants du ministère de l’Éducation nationale, d’une représentante de la Mission laïque française et d’un représentant de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, qui a sélectionné les quatre textes considérés comme les meilleures propositions de loi.

Au cours de leurs travaux, certaines classes ont reçu la visite du/de la député.e de leur circonscription. L’occasion de lui poser, en direct, des questions sur son rôle et ses missions. C’est un exercice auquel je me suis prêté dans ma circonscription, en allant à la rencontre de classes de CM2 de l’école Sainte Marie de Mérignac, et de l’école Montaigne de Saint-Médard-en-Jalles.

« C’est ce genre de rencontre qui compte parmi mes temps préférés dans ma vie de député. Je suis attentif à expliquer aux jeunes que la fonction d’élu n’est réservée ni à une élite, ni aux hommes, et à susciter des vocations, chez les filles comme chez les garçons. Je les incite à ne pas s’imposer de frontières et à poursuivre leurs rêves, comme pourquoi pas d’être élu député ! ».

 

Related Post

Read More
Read More
Read More
Read More
%d blogueurs aiment cette page :