Campus universitaire : des mesures immédiates pour les étudiant.e.s

Suite aux récentes agressions survenues sur le campus universitaire, et à la mobilisation des associations d’étudiant.e.s, nous sommes allés avec ma collègue Bérangère COUILLARD, à la rencontre de la Présidente de l’Université Bordeaux Montaigne, Mme Hélène VELASCO-GRACET, le jeudi 31 janvier dernier, pour soutenir l’action menée en matière d’aménagement sécuritaire et de prévention des violences sexuelles et sexistes.

Bien entendu, tous les projets d’aménagement qui favorisent le vivre ensemble et ramènent un climat serein à long terme sont à encourager. Toutefois, en attendant, nous demandons des mesures de sécurité immédiates.

Il est inacceptable de continuer à laisser les étudiant.e.s au quotidien en danger sur le campus. Ces mesures pourraient être de la vidéoprotection, couplée avec un éclairage public tant sur le domaine universitaire que sur le domaine public métropolitain, afin de sécuriser des parcours identifiés, quitte à revoir le plan pluriannuel d’investissement. Il nous faut agir !

Nous appelons le Président de l’Université de Bordeaux, la Président de l’université de Bordeaux Montaigne, et les partenaires que sont notamment le Rectorat, la Région et Bordeaux Métropole, à agir, et souhaitons leur apporter toute notre assistance et de notre soutien dans leurs démarches.

Si les dernières décennies n’ont pas permis d’apporter de réponses efficaces, aujourd’hui le climat d’insécurité grandissant devient inacceptable pour les étudiantes principalement.

Les jeunes qui fréquentent l’université ont droit à la même sécurité que tous les citoyens, c’est la responsabilité de la communauté éducative mais aussi celle de la collectivité et de la société plus largement.

7966680_3e8dda4c-fe1a-11e8-b738-5d1ff3d8321a-1_1000x625.jpg
Campus universitaire – Station de tram Doyen Brus

photo_2019-02-05_12-41-03
Sur la photo, de gauche à droite : Hélène VELASCO-GRACET (Présidente de l’Université Bordeaux Montaigne), Béatrice LAVILLE (Vice-Présidente du conseil d’administration), Éric POULLIAT, Bérangère COUILLARD.