Apéro citoyen le jeudi 13 décembre au bureau parlementaire

J’ai eu le plaisir d’accueillir des habitants de la circonscription jeudi dernier, à l’occasion d’un apéro citoyen. Ces temps d’échanges avec les citoyens me sont très précieux, car ils permettent de relayer leurs interrogations, leurs besoins, des solutions aussi auprès des acteurs décisionnaires de notre pays, et peuvent être l’élément déclencheur du changement. Ils sont aussi l’occasion de communiquer les réponses apportées par la majorité à certaines problématiques.

J’ai ainsi rencontré Corinne, assistante maternelle qui souhaiterait travailler en structure petite enfance.

Audrey est arrivée en Gironde au printemps dernier. Auparavant chef d’entreprise dans l’immobilier et maman de deux jeunes enfants, elle a été accompagnée dans sa recherche d’emploi par l’association AJR à Saint-Médard-en-Jalles. Elle est maintenant chef de projet dans la formation professionnelle.

Isabelle, après avoir longtemps été assistante maternelle, s’est essayée au métier de professeur de musique dans un collège. Elle aussi aspire à un autre métier, et doit entamer prochainement une réflexion quant à une éventuelle reconversion professionnelle.

Swann est responsable qualité dans le secteur viti-vinicole. Il a quatre enfants.

Thomas est officier de police judiciaire et enseigne le judo dans une association. Sa femme, Carine, est hôtesse pour la compagnie Air France. Ils ont deux enfants de 6 et 16 ans.

Erwan, Breton d’origine, vit à Bordeaux depuis 2001 et travaille à la Direction générale de l’aviation civile de l’aéroport de Mérignac. Il a deux filles de 11 et 14 ans.

Quant à Patrick, il est jeune retraité et est membre du Conseil de développement de sa commune.

Mobilité sur la métropole

D’emblée, tous s’accordent pour dire qu’il y a de gros problèmes de circulation entre Saint-Médard-en-Jalles et Mérignac. Et que cela ne va pas s’arranger car la métropole accueille de nouveaux habitants de plus en plus nombreux chaque année.

Les transports en commun sont ensuite évoqués (une future loi sur les mobilités doit bientôt être examinée par l’Assemblée nationale). D’après Patrick, le métro aurait été une solution plus intéressante que le tramway, car un transport en commun ne doit pas perturber la circulation. Il ajoute que le temps administratif est long, car des années ont séparé le choix de la métropole d’opter pour le tramway de sa mise en circulation effective.

Le temps de la procédure législative et de son application sont également longs. Mais le gouvernement a pour objectif de faire voter tous les textes de sa réforme pendant la première moitié de son mandat, pour pouvoir les mettre en œuvre et en assurer le suivi pendant la seconde moitié.

Vie active et emploi

C’est ensuite le thème du chômage qui est abordé, et le propos du Président de la République en septembre dernier à un jeune demandeur d’emploi qui peinait à trouver du travail : « Je traverse la rue et je vous en trouve ». Je souligne que loin de vouloir provoquer, ce propos rappelle que des secteurs comme l’hôtellerie, la restauration ou le bâtiment recrutent, mais ne trouvent pas de candidats. Parfois, il est vrai, c’est parce que les conditions de travail et de rémunération sont déplorables. Mais je connais aussi des chefs d’entreprise qui ne parviennent pas à recruter, malgré des conditions tout à fait honorables.

Patrick s’alarme : « Est-il normal qu’en 2018, un salarié à temps plein ne puisse se loger et subvenir à ses besoins ? » Les mesures proposées par le projet de loi portant mesures d’urgence économique et sociale soutiendront financièrement les salariés qui ne disposent que du SMIC pour vivre : ils toucheront en janvier 2019 une rémunération de 100 euros net supérieure à celle qu’ils touchaient au mois de décembre. Par ailleurs, la prime d’activité va être revalorisée, la défiscalisation des heures supplémentaires entre en vigueur le 1er janvier 2019 et les entreprises qui le souhaitent pourront attribuer à leurs salariés une prime exceptionnelle, jusqu’à 1000 euros, qui sera exonérée de toute charge sociale et de l’impôt sur le revenu.

CSG et réforme des retraites

Passée la question du travail et de la vie active, la conversation s’oriente vers les retraites, leur parfois trop faible niveau, et l’augmentation du taux de la CSG (Contribution Sociale Généralisée). L’idée de départ est de réduire fortement les cotisations sociales sur les salaires pour permettre une hausse du pouvoir d’achat des salariés, et relancer l’économie de notre pays. Et pour compenser cette baisse, le gouvernement a décidé d’augmenter le taux de la CSG, ce qui impacte une partie de la population, en premier lieu les retraités les plus aisés. Il faut néanmoins rappeler que les retraités français bénéficient du niveau de retraite le plus élevé d’Europe. Et qu’il a été décidé, pour préserver les catégories les plus fragiles de nos aînés, d’exonérer de la hausse de la CSG ceux qui ont un revenu inférieur à 2000 € par mois ; cette mesure rétablit de la justice, car ce seuil est très bas.

L’État Providence et l’époque des Trente Glorieuses sont révolus. Les retraités actuels bénéficient de revenus plus confortables que ceux de la génération précédente, mais aussi que ceux de la génération à venir. Notre modèle économique et social est dépassé. Aujourd’hui, la question est de savoir comment nous allons financer les retraites. Aucun gouvernement n’a réformé les retraites en 40 ans. Le projet du Président est de conserver le système de répartition, et de baser le calcul sur un système de points, et non plus de trimestres. La réforme réduira aussi le nombre de caisses de retraite, qui s’élève aujourd’hui à 39, et qui proposent autant de régimes différents. Il est également question d’harmoniser les régimes privé et public. Le nouveau régime des retraites sera plus simple, plus égalitaire.

Communication gouvernementale

Certains participants s’étonnent ensuite du manque de pédagogie du gouvernement dans la communication accompagnant ses mesures. Swann intervient : « Pourquoi personne n’explique qu’à l’origine de la hausse de la taxe sur les carburants, il y a un projet de transition écologique ? Dans 50 ans, si rien ne change, si l’on continue à consommer des énergies fossiles, que va-t-il se passer ? Pourquoi le Gouvernement ne s’appuie-t-il pas sur le témoignage de scientifiques, d’experts pour communiquer vers le grand public et justifier ses décisions ? »

Je note cette remarque et je propose au groupe de leur envoyer un mail recensant les différents sites délivrant une information fiable et synthétique sur l’action du gouvernement, les textes votés par le Parlement, et sur la vie politique et publique.

Logement

Audrey enchaîne ensuite sur les logements sociaux. Elle critique l’attribution « à vie » de ceux-ci, car des logements spacieux sont loués à des personnes dont la composition familiale se réduit, ou dont les revenus évoluent. Et du fait du manque de contrôle et d’absence de réattribution de ces logements, des familles aux revenus modestes ne trouvent pas à se loger. La loi ELAN va changer tout cela : en effet, il y est notamment question que la commission d’attribution des logements sociaux réexamine périodiquement la situation des locataires et leur propose des logements adaptés à la taille de leur foyer. En parallèle, ces mêmes familles en situation précaire se heurtent également aux propriétaires particuliers qui demandent toujours plus de garanties en raison des recours longs, fastidieux et coûteux en cas d’impayés ou de dégradations de leur bien immobilier locatif.

Jeunesse et éducation

C’est par les problématiques intéressant les jeunes que nous clôturons cette soirée : apprentissage, stages en entreprise, justice des mineurs… les questions sont nombreuses. Pourquoi, en France, n’impulsons-nous pas plus l’apprentissage ? Pourquoi pousse-t-on autant les jeunes à prolonger leurs études, sans garantie de trouver du travail après, et alors que les métiers techniques et manuels recrutent ? Pourquoi ne propose-t-on pas aux lycéens de faire des stages en entreprise, ce qui les aiderait à choisir une orientation professionnelle ? J’évoque alors l’existence des CLEE, les Comités Locaux École Entreprises : ceux-ci établissent des liens entre les établissements scolaires et les entreprises locales. Ils permettent des initiatives comme la visite d’entreprises par les collégiens et les lycéens, le recueil des besoins en qualification auprès des entreprises, la connaissance des métiers émergents, l’organisation de forums des métiers, l’intervention de professionnels dans les établissements scolaires… Il en existe actuellement deux sur la circonscription, le CLEE de Mérignac et le CLEE des Jalles, tous deux créés cette année.

Bilan

Nous faisons un bref bilan de la soirée. Patrick a trouvé la « formule » de cette rencontre « intéressante ». Audrey ne s’attendait pas du tout à cela, elle regretterait presque de ne pas avoir préparé son intervention. En tout cas, une chose est sûre, c’est que cet échange a permis la confrontation des points de vue, et l’apport d’éléments de réponse. Et de nouveaux contacts : certaines personnes, se découvrant des points communs, ont échangé leurs numéros de téléphone avant de prendre congé.

Je remercie Corinne, Audrey, Isabelle, Swann, Thomas, Carine, Erwan et Patrick d’avoir répondu à mon invitation. J’ai bien pris note de leurs difficultés, de leurs remarques, de leurs idées, et je m’en ferai l’écho auprès des instances locales et nationales compétentes.

photo_2018-12-14_14-13-53 recoupée

1 Comment

  1. SARRAZIN

    Bonjour Eric, très bonne initiative, elle devrait être rendue obligatoire pour tous les députés et au moins 1 fois par trimestre avec a chaque un panel différent. Je confirme les problèmes de circulation entre St Médard et Bordeaux, logement sociaux à côté de chez moi à une personne qui roule avec le dernier SUV de chez Jaguar, ANNORMAL, faut pas s’étonner que les gens descendent dans la rue pour abolir certain privilège

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Post

Read More
Read More
Read More
Read More
%d blogueurs aiment cette page :