Un sixième lancement réussi pour Ariane 5 en 2018 !

 

Retenu à Paris, j’ai demandé à mon équipe parlementaire de me représenter le mardi 04 décembre au Haillan, à l’occasion de la retransmission en direct du lancement d’Ariane 5 ECA – VA246, aux côtés de la Direction régionale d’ArianeGroup, que je remercie pour l’invitation, et de Jacques Mangon, Maire de Saint-Médard-en-Jalles.

Ariane a placé en orbite deux satellites pour son sixième tir de l’année. Il s’agissait du dernier lancement de l’année pour Ariane 5, qui a placé en orbite 13 satellites en 2018.

Les deux satellites, appelés également « passagers », ont été placés en orbite géostationnaire (GTO), depuis le port spatial européen de Kourou en Guyane française. Il s’agit de :

GSAT-11, le plus gros satellite jamais construit par l’ISRO (5,8t au décollage), basé sur la plateforme de nouvelle-génération I-6K. Fort d’une couverture par faisceaux multiples sur l’Inde continentale et les îles environnantes, GSAT-11 offrira, par rapport aux systèmes satellitaires INSAT/GSAT existants, d’importants avantages aux usagers sur des services de télécommunication.

Geo-Kompsat 2A, installé en position basse sur le lanceur, conçu pour mener des missions météorologiques et de surveillance de la météorologie spatiale dans le cadre d’un programme national développé par le KARI pour le gouvernement coréen.

Maître d’œuvre industriel du développement et de l’exploitation des lanceurs Ariane 5 et Ariane 6, ArianeGroup coordonne un réseau industriel regroupant plus de 60 sociétés dans 13 pays européens, dont 350 Petites et Moyennes Entreprises. ArianeGroup pilote l’intégralité des activités industrielles, depuis les améliorations de performances et les études nécessaires autour d’Ariane 5 jusqu’à sa production, la fourniture des données ou des logiciels propres à chaque mission, sans oublier la commercialisation via Arianespace. Cette chaîne inclut les équipements et structures, la fabrication des moteurs, l’intégration des différents étages, puis l’intégration du lanceur en Guyane.

Au niveau de la sixième circonscription de la Gironde, les trois sites ArianeGroup (Saint-Médard Issac, Saint-Médard centre et le Haillan) comptent 3 400 salariés.

Je tiens à saluer le travail accompli par les équipes d’ArianeGroup et celles de la filiale Arianespace. Je souhaite aussi témoigner une nouvelle fois tout mon soutien aux employés, cadres et dirigeants d’ArianeGroup pour les projets futurs, et notamment pour la finalisation du développement d’Ariane 6.

Je rejoins la volonté de l’État de continuer à financer activement la recherche et le développement an matière de lanceurs spatiaux, afin que de nouvelles réussites puissent être célébrées en France et en Europe dans le domaine de la défense et de l’accès à l’espace.